Compétition internationale
44th edition
18>27 november 2022, Nantes
FR EN

Home > Editions > Festival 2001 > Wu Xia Pian, the Hong Kong Sword Film

Wu Xia Pian, the Hong Kong Sword Film

Au cours des vingt deux éditions précédentes, le Festival des 3 Continents a préféré privilégier les auteurs, acteurs, actrices, à travers des hommages ou bien à l’occasion de rétrospectives consacrées à des pays, plutôt que les genres cinématographiques. Néanmoins, quelques exceptions ont été faites : en 1986, «Désir et érotisme dans le cinéma japonais : roman porno»; en 1987, «Films indiens de musique et de danse» ; en 1992, «Vingt ans de rumberas, Mexique» ; en 1994, «Les Chanchadas, Mexique» et enfin, en 1996, «Les mélodrames argentins». 2001 consacrera un genre qui est le fleuron du cinéma de Hong Kong : les films de sabre ou Wu (Martial) Xia (Chevalerie) Pian (Film).

Le désir de réaliser ce programme remonte au début des années quatre-vingt. Lors d’un premier voyage à Hong Kong en 1980, il, m’avait été donné de voir sur grand écran Come Drink With Me de King Hu. J’avais été complètement ébloui par ce film et j’en avais gardé un souvenir tellement fort que j’ai toujours eu l’intention de projeter ce film. Cela n’a jamais pu se faire, bien que nous l’ayons inscrit une année dans notre programme, «Hommage aux réalisateurs» (1988), lorsque King Hu, qui était venu à Nantes, l’avait choisi comme son film préféré ; malheureusement je n’avais pas pu obtenir l’autorisation des producteurs, en l’occurrence les Shaw Brothers. La découverte de ce film m’avait ouvert les yeux sur un genre que je connaissais mal, le Wu Xia Pian, proche des films de cape et d’épée pour nous. Ensuite, j’ai eu le plaisir de découvrir d’autres films enthousiasmants, notamment «Touch of Zen» de King Hu, interprété par la talentueuse Hsu Feng, devenue par la suite une proche du Festival.

Une autre raison m’a incité à vouloir présenter ce programme, c’est le succès du film de Ang Lee Tigres et dragons. Pourquoi, soudainement le monde entier découvrait un film de Wu Xia Pian, lui réservant l’accueil que l’on sait, alors que dès les années soixante, le public chinois voyait sur ses écrans de nombreux chefs d’œuvres du genre, principalement produits par les Shaw Brothers. Ce programme ne comprend pas tous les films que j’aurais souhaité présenter comme : Come Drink With Me, The Sentimental Swordsman, The Magic Blade, Intimate Confessions of a Chinese Concubine, Killer Constable etc., les Shaw Brothers n’ayant pas souhaité présenter ces films. Par contre, ils ont pu mettre à ma disposition les premiers films de Chang Cheh, inédits en France.

J’espère que ce programme permettra à un large public de découvrir un genre (les films de sabre, à ne pas confondre avec les films de Kung Fu (combats à mains nues) rendu populaires par Bruce Lee et Jacky Chan) et aux amateurs éclairés – et ils sont nombreux – de voir enfin des films mythiques qu’ils n’ont jamais pu voir et aussi de rencontrer deux des acteurs les plus célèbres de ce genre : Cheng Pei Pei et Wang Yu et de partager le plaisir que j’ai eu à voir ces films.

Alain Jalladeau

Films