Compétition internationale
44th edition
18>27 november 2022, Nantes
FR EN

Home > Editions > Festival 1981 > Filipino Cinema Panorama

Filipino Cinema Panorama

“Quel est le dernier film qui vous a le plus intéressé?”
Il réfléchit un instant et cita un film philippin. Tous crurent à une plaisanterie servant d’échappatoire et nul n’insista. (Nous pensons aujourd’hui qu’il doit s’agir de Gengis Khan tourné en 1952, et qui fut présenté à Hollywood en 1955). Quant j’allais à Manille en 1981, j’imaginais volontiers que le cinéma philippin n’existait que par quelques artisans faisant des films plus ou moins isolément et dont Lino Brocka était l’un des exemples, à la manière de Sembène Ousmane. Or, ce que je découvris et ce que je vous propose de découvrir c ‘est qu’il existe depuis 1980, comme le précise Agustin Sotto, une véritable machine cinématographique philippine, un iceberg dont Lino Brocka serait pour les Français la face émergeante. C’est cette machine qui a permis à Carlos Vender Tolosa, à Manuel et Octavio Silos, à Manuel Conde, à Lamberto Avellana, à Eddie Romero et surtout Gerardo de Léon de réaliser jusqu’à aujourd’hui une œuvre immense, de plus de 60 films pour certains. Vous ne verrez malheureusement que peu de leurs films, car seuls quelques uns ont échappés à la destruction. Certains chefs-d’œuvre de Gerry de Léon monument du cinéma du sud-est Asiatique ont disparus jusqu’au négatif. Jusqu’à aujourd’hui, l’idée de conservation des films n ‘existe pas aux Philippines car, pourquoi garder de vieux films puisque “Les nouveaux films sont nécessairement meilleurs.” Mais grâce à Lino Brocka, à Agustin Sotto un virage vient d’être pris, et le Festival des 3 Continents en sera le témoignage. Ce sera la plus complète rétrospective du cinéma philippin qui ait été faite à ce jour.

Philippe Jalladeau

Films