Compétition internationale
43e édition
19>28 novembre 2021, Nantes
FR EN

Accueil > Nelson Pereira dos Santos

Nelson Pereira dos Santos

22/10/1928 (São Paulo)

Après de études de droit et un moment passé à faire du journalisme, Nelson Pereira Dos Santos se lance dans le cinéma avec Juventude, un court-métrage documentaire. Avec ses films suivants, tournés après diverses expériences d’assistant-réalisateur, il s’impose rapidement comme l’un des auteurs les plus importants du cinéma brésilien. Un peu à l’écart du célèbre mouvement “Cinema novo”, il l’a néanmoins influencé. En effet, son premier film, Rio 40 Graus (1955), fortement inspiré du néo-réalisme italien, est immédiatement salué comme une oeuvre majeure et devient le premier grand moment du nouveau cinéma brésilien. Il a tourné plus de vingt longs-métrages, dont entre autres Vidas Secas (1963), Fome de amor (1968), Como e gostoso o meu frances (1971) ou encore Estrada da vida (1980). Il y allie une dimension documentaire critique et sociale à une esthétique très nouvelle vague. Il continue aujourd’hui à faire des films.

“J’ai cherché à faire des films qui reflètent et défendent la tradition culturelle brésilienne.” 1972

“En ce qui concerne le cinéma brésilien, il faut dire que la majorité des films destinés au grand public et faits par des vieilles barbes du cinéma brésilien qui ont pignon sur rue et font le total des entrées. (Q. : Et vous, que faites-vous ?) Moi ? Je m’amuse.” 1976

“Le sujet d’un film n’est pas un problème : les voies les plus diverses ont été ouvertes depuis que le cinéma brésilien existe. Le langage sera une question propre à chaque auteur, car moi, personnellement, je ne crois pas à l’existence d’un langage du cinéma, mais par une certaine forme de s’exprimer cinématographiquement qui soit conséquence de cette condition d’auteur…” 1978

Et aussi