Compétition internationale
44e édition
18>27 novembre 2022, Nantes
FR EN

Accueil > Pablo Perelman

Pablo Perelman

1948
Réalisateur·trice

Né en 1948. Eludes de cinéma à Bruxelles II a réalisé de nombreux documentaires, courts métrages et moyens métrages. A co-dirigé en 1974 A la sombra del sol. Image latente est son premier long métrage de fiction.
“Mon frère, Juan Carlos fut arrêté en février. Il a passé huit jours dans “une maison de torture” qui s’appelait “Villa Grimaldi” et il a disparu. En tant que cinéaste, j’ai naturellement songé à en faire un sujet de film. Mais à quoi bon ? Est-ce que c’était l’histoire de mon frère, Juan Carlos ? Ou l’histoire du scandale, de l’injustice flagrante, de la condamnation du régime militaire au chili ? Est-ce que c’était nécessaire de faire une analyse soigneuse des disparus ? Ce film parle d’une condition que nous subissons tous d’une manière ou d’une autre : celle des victimes indirectes de la violence répressive en Amérique Latine, celle du frère d’un disparu au Chili”. “Petit à petit, la colère du premier moment (de quel droit ces m…. interdisent-ils quoi que ce soit !) se transforme en secrète satisfaction le film est devenu tellement important. Le voir en V.H.S. dans une chambre encombrée, tient de l’acte clandestin et du privilège élitaire…. L’attention, en quelque sorte, remplace le grand écran. Ce film, fait pour mes égaux, devient grâce à la censure, objet de l’intérêt national… Mais il devient un fait unilatéralement politique. L’émotion qu’il produit est bien l’émotion qui m’a poussé à le faire, mais je craignais que la réflexion autocritique ne se perde, que son côté instrument-artisitque-pour-la-mise en évidence de-la-condition-de-victime ne soit pas retenu par ce public frondeur de V.H.S. … Mais ce film est aussi un acte de vengeance, je suis ravi qu’il ail été perçu comme tel et qu’il marche, dans ce sens tellement bien”.

Et aussi