Compétition internationale
42e édition
20>29 novembre 2020, Nantes
FR EN

Accueil > Films > Balanço do tempo na cena de Angola

Balanço do tempo na cena de Angola
(Balanço do tempo na cena de Angola)

de Ruy DUARTE DE CARVALHO

balanco

Cinéaste, poète et écrivain important, né au Portugal, élevé en Angola avant de rentrer étudier l’agriculture en métropole puis d’exercer son premier métier de conducteur agricole au Mozambique, Ruy Duarte de Carvalho a construit une relation passionnée à l’Afrique. Dans les années 70, il étudie brièvement le cinéma en Angleterre avant de retourner en Angola dont il devient citoyen en 1975. Parmi les nombreux documentaires qu’il réalise après l’indépendance, ces trois films témoignent par leur complémentarité de la vision globale qu’il est en capacité de construire autour du faisceau d’événements qui façonne la réalité angolaise d’alors, ce Balanço do tempo na cena de Angola dont le troisième film est l’illustration la plus exceptionnelle. Son rapport à la terre trouve une expression sans cesse renouvelée lorsque dans Como foi, Como não foi il s’attache à travers leurs témoignages à décrire la condition des travailleurs ruraux d’Angola sous l’autorité coloniale ou se muant en ethnologue attentif de la diversité culturelle et humaine. Dans « Ondjelwa » – Festa do boi sagrado », il rend compte d’un rituel du peuple Nyaneka-Humbi (sud de l’Angola) où les anciens sont honorés à travers une procession solennelle et où les vaches incarnent l’esprit des rois disparus. À chacune des étapes de l’œuvre, le cinéma est investi comme un instrument de savoir. J.B.

  • Titre français
    Balanço do tempo na cena de Angola
  • Titre original
    Balanço do tempo na cena de Angola
  • Photo
    Vitor Henriques HENRIQUES
  • Montage
    Jacqueline MEPPIEL
  • Son
    Antoine BONFANTI, Orlando MARTINS
  • Interprétation
    Rosa GERONIMO, Junior HISSIDIMBWA, Mutumana Mário MARIO, Nicolau SEBASTIAO, Haykondo TYINYENGO
  • Production
    Laboratório Nacional de Cinema (Angola)
  • Sous-titrage

À voir aussi