Compétition internationale
42e édition
20>29 novembre 2020, Nantes
FR EN

Accueil > Films > Mined soil

Mined soil

de Filipa CÉSAR

mined-soil-1

Quels mécanismes d’autorité révèlent les récits et les traces de l’histoire, à quel point conservent-ils la marque des dominants ? La question ou ces questions – le multiple s’impose comme le suggère le travail de Filipa César – semble circuler parmi ces trois films reliés à la présence portugaise en Guinée-Bissau engageant un processus de réflexion sous-tendu par une proximité avec les libres associations et reconstructions de Chris Marker sur le passé. Dans A Embaixada, filmé en un seul et unique plan fixe, un album de photographies coloniales des décennies 40 et 50 est feuilleté et commenté par un archiviste guinéen d’aujourd’hui. Qu’y voit-il ? Qu’y voyons-nous ? Reprise dans différents contextes dont celui des films Sans Soleil de Chris Marker et Mortu Nega de Flora Gomes, Cacheu met en perspective l’image de quatre statues coloniales de Fort Cacheu construit en 1588 pour les Portugais pour faciliter le commerce des esclaves depuis la Guinée. L’accumulation de différents niveaux de lectures d’une même représentation trouve ici une nouvelle déclinaison. Mined Soil prolonge ce geste. relève à la fois du film-essai et de la performance, vient prendre au pied de la lettre l’idée du chantier de fouille avec comme point de départ une définition du sol “comme corps naturel, indépendant et historique” par Amílcar Cabral, le leader du mouvement des indépendances africaines qui, ce n’est point un hasard, avait reçu une formation d’ingénieur-agronome. A.R.

  • Titre français
    Mined soil
  • Titre international
    Mined soil
  • Scénario
    Filipa CÉSAR
  • Photo
    Matthias BIBER, Samuel TAVARES, Jenny Lou ZIEGEL
  • Son
    Nuno DA LUZ, Ricardo GANHÃO,
  • Production
    Galeria Ze´ dos Bois, Kihasma
  • Ventes internationales
    La Fabrique Phantom, Lou JOMARON : lou.jomaron@lafabrique-phantom.org
  • Sous-titrage

À voir aussi