Compétition internationale
43e édition
19>28 novembre 2021, Nantes
FR EN

Accueil > Films > Le trou

Le trou

de Akram ZAATARI

En 1985, après le retrait israélien du Liban, le village d’Ain El Mir     se retrouve exposé en première ligne. Dans ces conditions, la famille Dagher

 

se voit contrainte de quitter sa maison désormais occupée par un groupe de résistants issu du Parti Démocratique Populaire. Lorsque le confl it s’achève, en 1991, Ali Hashisho, un de ces résistants, rédige à l’intention de la famille Dagher une lettre justifiant de l’occupation de leur habi- tation durant sept longues années et leur souhaite un bon retour. Cette lettre est placée dans la caisson vide d’un obus et enterrée dans le jardin. En novembre 2002, le réalisateur se rend à  Ain El Mir et entreprend   de déterrer la lettre.

« Akram Zaatari filme en temps réel un ouvrier creusant le jardin pour retrouver ce précieux document qui établit un lien matériel et affectif entre les pères et les enfants, entre la guerre et la paix, entre le souhait de préservation et le désir de comprendre, en somme entre l’événement et la possibilité même d’écrire l’histoire. Pour mettre en forme cet événe- ment, Akram Zaatari a conçu son film comme un travail de mise en rela- tions. Il a divisé la surface de l’image en trois zones symboliques : deux pôles d’images à taille variable et un fond noir support d’écriture, ce   « troisième corps » dont parle le Pr. Berthier*, celui qui permet le frotte- ment des deux autres.(… ) »

Extrait d’un texte de Nicole Brenez

  • Titre français
    Le trou
  • Montage
    Kamal Abou Al-Ella
  • Musique
    Mario Nascimbene
  • Interprétation
    Ahmed Marei, Ahmad Hegazi, Zouzou Hamdy El-Hakim
  • Sous-titrage

À voir aussi