Compétition internationale
43e édition
19>28 novembre 2021, Nantes
FR EN

Accueil > Films > Como foi, Como não foi

Como foi, Como não foi
(Como foi, Como não foi)

de Ruy DUARTE DE CARVALHO

como-foi-como-n-u-o-foi187

Cinéaste, poète et écrivain important, né au Portugal, élevé en Angola avant de rentrer étudier l’agriculture en métropole puis d’exercer son premier métier de conducteur agricole au Mozambique, Ruy Duarte de Carvalho a construit une relation passionnée à l’Afrique. Dans les années 70, il étudie brièvement le cinéma en Angleterre avant de retourner en Angola dont il devient citoyen en 1975. Parmi les nombreux documentaires qu’il réalise après l’indépendance, ces trois films témoignent par leur complémentarité de la vision globale qu’il est en capacité de construire autour du faisceau d’événements qui façonne la réalité angolaise d’alors. Le troisième film de ce programme, Balanço do tempo na cena de Angola, en est l’illustration la plus exceptionnelle. Son rapport à la terre trouve une expression sans cesse renouvelée comme dans Como foi, Como não foi dans lequel il s’attache, à travers leurs témoignages, à décrire la condition des travailleurs ruraux d’Angola sous l’autorité coloniale, ou qu’il se mue en ethnologue attentif de la diversité culturelle et humaine. Dans Ondyelwa – A festa do boi sagrado, il rend compte d’un rituel du peuple Nyaneka-Humbi, vivant au sud de l’Angola, qui honore les anciens à travers une procession solennelle et pour qui les vaches incarnent l’esprit des rois disparus. À chacune des étapes de l’œuvre, le cinéma est investi comme un instrument de savoir. JB

  • Titre français
    Como foi, Como não foi
  • Titre original
    Como foi, Como não foi
  • Photo
    Beto MOURA PIRES
  • Montage
    Emídio CANHA
  • Son
    Orlando MARTINS
  • Production
    Televisão Pública de Angola
  • Ventes internationales
    Cinemateca Portuguesa, Sara MOREIRA : sara.moreira@cinemateca.pt
  • Support de projection
    Beta SP
  • Sous-titrage

À voir aussi