Compétition internationale
43e édition
19>28 novembre 2021, Nantes
FR EN

Accueil > Produire au Sud > Se former > Nantes > Nantes 2020 | 20e Édition

Nantes 2020 | 20e Édition

9 TEMPLES TO HEAVEN (Thailand)
9 TEMPLES TO HEAVEN (Thailand)
BLOOD OF MY BLOOD (Brazil)
BLOOD OF MY BLOOD (Brazil)
TEKBETEK (Azerbaijan)
TEKBETEK (Azerbaijan)
WEEDESTINE (Palestine)
WEEDESTINE (Palestine)
WE ALL FALL DOWN (Zimbabwe)
WE ALL FALL DOWN (Zimbabwe)

  • CNC (Centre National du Cinéma)
  • Institut d'Etudes Avancées (IEA)
  • Institut Français Afrique du Sud (IFAS)
  • Ambassade de France en Ethiopie
  • DIFF/Durban FilmMart
  • Cinéma le Cinématographe
  • Cinéma le Concorde (Nantes)

ÉDITO

Cette année 2020 marque les 20 ans de l’atelier Produire au Sud. Pour des raisons inhérentes à une crise sanitaire devenue globale et les perturbations qu’elle occasionne, l’organisation des 3 Continents a décidé de décaler ce qui devait être une célébration à l’année prochaine. C’est donc une « année anniversaire » que nous lançons en ce mois de novembre 2020 et qui avant de trouver son point d’orgue en novembre 2021 lors du 43ème Festival des 3 Continents et 21ème atelier PAS de Nantes, unifiera tous les ateliers qui se tiendront en 2021.

Cette année anniversaire permet néanmoins de rappeler la mission première que s’est fixée Produire au Sud en 2000 : établir une langue commune entre les jeunes producteurs du monde entier et les producteurs européens pour encourager la coproduction internationale et donc la production de films d’auteur internationaux. Au fil des années, Produire au Sud a su créer un espace unique de rencontres, d’échanges de savoirs, d’initiation et de formation professionnelle exigeantes. La place que l’atelier nantais occupe sur l’échiquier mondial des plateformes de l’industrie cinématographique reste unique : dégagé de tout ressort compétitif, PAS est un passeur, un lien permanent, un accompagnateur, un conseiller pour une large communauté de jeunes producteurs et réalisateurs. Un passage par Produire au Sud fait souvent date dans le cursus de formation des jeunes professionnels.

De fait, Produire au Sud rappelle à la nécessité d’une formation professionnelle adaptée dans un monde foisonnant, aussi évolutif que compétitif et parfois de plus en plus complexe à appréhender sans parler de la période que l’on traverse actuellement. Elle est un atout majeur pour comprendre les mutations de la coproduction internationale au fil des années et qui accompagnant le développement dans certains pays de structures soutenant la création cinématographique locale a bouleversé la vision binaire Nord-Sud. Les enjeux de la formation sont l’octroi de la connaissance, des outils, des contacts qui permettent de réfléchir à sa propre stratégie de développement, à son mode de production et de distribution de film. En définitif, la possibilité d’acquérir une compétence permettant de faire des choix (ceux des partenaires, de la stratégie de financement, des festivals) et une émancipation personnelle et professionnelle.

La formation dispensée à Nantes constitue une expertise en mouvement, un élan politique fort ancré dans l’ADN des 3 Continents, défricheur, prescripteur de nouveaux talents, en permanente interrogation des représentations internationales offertes par le cinéma, et de ses modes de fabrication. Sa longévité est la marque de sa pertinence et de son ressort, son développement internationale celle de son adaptation dynamique à un monde en mouvement où le nombre de jeunes professionnels stimulés par l’expérience de la production est exponentiel dans une industrie cinématographique devenue globale.

20 ans, l’âge des possibles et l’annonce d’un futur prometteur, est un anniversaire que Produire au Sud veut célébrer pour réaffirmer son ancrage et projeter ses missions des 20 prochaines années. Rendez-vous posé en novembre 2021.

Cette année, six projets de film ont été retenus pour l’atelier à Nantes en provenance de pays rarement représentés : Azerbaïdjan, Zimbabwe et Ouganda, et Brésil, Thaïlande et Territoires palestiniens pour de prometteurs gestes cinématographiques.

Cette édition Produire au Sud 2020 de Nantes, 20e du nom, se déroulera en ligne en conséquence des restrictions sanitaires imposées par la crise COVID-19. Les échanges professionnels entre les participants et les intervenants seront organisés par visio-conférence. La traditionnelle séance de pitch de l’atelier Produire au Sud ouverte au public du festival, aura lieu le jeudi 26 novembre à 14h00, et suivi par un vaste réseau international de professionnels du cinéma.

Guillaume Mainguet
Responsable des Ateliers Produire au Sud

Calendrier

– Atelier : 21 au 27 novembre 2020

Projets sélectionnés

Télécharger les 6 fiches-projets

AZERBAÏDJAN | Tekbetek

réalisé par Ismail Safarali
produit par Naila Safarali

BRÉSIL | Blood Of My Blood

réalisé par Rafaela Camelo
produit par Daniela Marinho

PALESTINE & JORDANIE | Weedestine

réalisé par Said Zagha
produit par Mais Salman

THAÏLANDE | 9 Temples To Heaven 

réalisé par Sompot Chidgasornpongse
produit par Kissada Kamyoung

OUGANDA & AFRIQUE DU SUD | Between Worlds

réalisé par Adong Judith
produit par Kethiwe Ngcobo

ZIMBABWE | We All Fall Down

réalisé par Tapiwa Chipfupa
produit par Ben Mahaka

Intervenant·e·s

– Claire Lajoumard, Acrobates Films, productrice – France
– Denis Vaslin, Volya Films, producteur – France & Pays-Bas
– Arnaud Dommerc, Andolfi production, producteur – France
– Virginie Devesa, Alpha Violet, vendeuse internationale – France
– Gualberto Ferrari, consultant en scénario – France & Argentine
– Joëlle Touma, consultante en scénario – France & Liban
– Stefano Tealdi, Stefilms, expert en pitch – Italie
– Boris Chapelle, ingénieur du son – France
– Pierre Huot, responsable de post-production – France
– Thomas Pibarot, Le Pacte, vendeur international – France
– Magalie Armand, CNC, responsable du département Cinémas du Monde – France
– Nathalie Streiff, Institut Français, chef de projet Aides aux Cinémas du Monde – France
– Gabrielle Béroff-Gallard, Institut Français, chef de projet La Fabrique – France

L’IEA (Institut d’Études Avancées)
partenaire et décor de l’atelier nantais

Depuis 2013, l’atelier se déroule dans les locaux de l’IEA. L’Institut d’Etudes Avancées de Nantes est une fondation reconnue d’utilité publique dont la mission est d’accueillir en résidence des chercheurs choisis pour l’excellence et le caractère innovant de leurs travaux. L’ ambition particulière de l’IEA de Nantes est de tisser des relations d’un type nouveau entre chercheurs du « nord » et du « sud », en s’ouvrant largement à ces derniers et en permettant à chacun de confronter la façon dont il perçoit les questions qui, avec le processus de globalisation, se posent désormais à tous.

 

À lire aussi