Compétition internationale
43e édition
19>28 novembre 2021, Nantes
FR EN

Accueil > Guru Dutt

Guru Dutt

09/07/1925 (Bengalore) › 19641009

Guru Dutt est né au sein d’une famille d’artistes. En 1929 il suit sa famille à Calcutta, et c’est là, dans ce milieu bengali qui le marque profondément, qu’il est éduqué. En 1941, à l’Académie d’Art d’Uday Shankar, il étudie la danse, le métier d’acteur, et la mise en scène de théâtre. En 1944 il rentre à la Compagnie Prabhat à Poona où il apprend les différents aspects des métiers du cinéma. En 1947, il s’établit à Bombay, capitale du film Hindi et y connaît plusieurs années difficiles, étant de temps en temps assistant réalisateur et le plus souvent au chômage. De cette période, il gardera la hantise du thème de l’échec qui s’épanouira dans ses futurs films. Il réalise son premier long-métrage en 1951 Baazi, Dev Anand son ami et producteur en interprète le rôle principal. Le succès de ce film lui permet de s’imposer progressivement. En 1952 il fonde sa propre maison de production, la “Guru Dutt Films Private Limited”. En 1953 il épouse Geeta Roy, célèbre chanteuse qui sous le nom de Geeta Dutt chantera dans tous ses films. A la même époque il rencontre Abrar Alvi, jeune écrivain de cinéma qui va devenir son principal collaborateur et son plus proche ami. En 1954 il produit son premier film, qu’il réalise et dont il est l’acteur, Aar Paar, un film qui vise d’abord le succès commercial. En 1955 il réalise Mr et Mrs 55 qui sera un grand succès. Il pense alors qu’il lui est possible de viser plus haut et plus loin en faisant peu à peu à la manière d’Hitchcock deux projets : un film personnel et ambitieux, Pyaasa, et un film plus commercial, C.I.D. Il réalise le premier qui est un énorme succès et confie la réalisation du second, un film noir à l’américaine, à un assistant. Après plusieurs films abandonnés en cours de tournage, il fait en 1959 son second chef-d’oeuvre, Kaagaz ke Phool, premier film indien en cinémascope. On ne peut manquer d’être frappé par l’aspect autobiographique de cette oeuvre et aussi par son côté prophétique. Très atteint par l’échec de ce film, Guru Dutt refuse de signer désormais aucun film. Il continue toutefois à produire des films dont Sahib Bibi Aur Ghulam, réalisé par Abrar Alvi. On sait toutefois que Guru Dutt a filmé plusieurs scènes du film, notamment les chansons, et que d’autre part étant acteur dans le film il était en permanence sur le plateau, on peut donc considérer ce film comme authentiquement de Guru Dutt et son troisième et dernier chef-d’oeuvre. Le film fut très mal accueilli et le cinéaste ne s’en remettra jamais. Il se met à boire de plus en plus, perdant confiance en lui. Pour maintenir sa maison de production, il accepte des rôles dans des films  médiocres. Il finit par se suicider.

Et aussi