Compétition internationale
44e édition
18>27 novembre 2022, Nantes
FR EN

Accueil > Films > Shaft, les nuits rouges de Harlem

Shaft, les nuits rouges de Harlem
(Shaft)

de Gordon PARKS

Shaft 1

Lorsqu’il fait de Richard Roundtree l’incarnation de la blaxploitation, Gordon Parks a déjà 59 ans. On lui confie Shaft afin d’offrir au public noir une version de Bullitt de Peter Yates ou de French Connection de William Friedkin (il a le même scénariste, Ernest Tidyman). Sous ses airs de fiction hardboiled, l’action consiste surtout en des déambulations entre la 42e rue et Harlem. Gordon Parks établit une identité forte entre la ville et son héros, le plaçant devant les façades de cinéma clignotantes, les murs couverts d’affiches ou le plongeant dans la foule pittoresque de Times Square. Il anticipe le travail néoréaliste de Martin Scorsese qui tournera deux ans plus tard Mean Street dans sa propre communauté. Stéphane du Mesnildot

  • Titre français
    Shaft, les nuits rouges de Harlem
  • Titre original
    Shaft
  • Titre international
    Shaft
  • Scénario
    Ernest Tidyman, John D.f. Black
  • Photo
    Urs Furrer
  • Montage
    Hugh A. Robertson
  • Interprétation
    Richard Roundtree, Moses Gunn, Charles Cioffi
  • Distribution
    Warner
  • Support de projection
    DCP
  • Sous-titrage
    VOSTF
  • Ratio
    1:85

À voir aussi