Compétition internationale
42e édition
20>29 novembre 2020, Nantes
FR EN

Accueil > Programme 2020 > Jury 2020

Jury 2020

Composé de professionnels du cinéma, il sera chargé de remettre la Montgolfière d’or et la Montgolfière d’argent à deux des films en compétition internationale.

NABIL AYOUCH

Réalisateur et Producteur franco-marocain né à Paris, Nabil Ayouch vit à Casablanca. Au début des années 90, il réalise divers courts métrages dont Les Pierres bleues du désert qui révèle Jamel Debbouze. Nabil Ayouch réalise en 1997 son premier long métrage, Mektoub, qui comme Ali Zaoua (2000), ou Les Chevaux de Dieu (Sélection officielle au festival de Cannes 2012) et Razzia représente le Maroc aux Oscars. S’ensuivront Une minute de soleil en moins, Whatever Lola Wants, et le documentaire My Land. Le cinéma de Nabil Ayouch est en prise directe avec les réalités du Maroc contemporain comme avec Much Loved, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs en 2015 mais interdit de projection dans son pays. Son film suivant, Razzia (2017) qui a fait sa première mondiale au festival de Toronto, raconte la trajectoire de cinq personnages en révolte à Casablanca, entre les années 80 et les années 2000. Actuellement, Nabil Ayouch finalise son dernier film, Casablanca Beats, qui donne la parole à jeunesse des quartiers périphériques de Casablanca, avec le Hip Hop comme voie d’expression.

Alain GOMIS

Alain Gomis est un auteur-réalisateur franco-sénégalais.

Ses premiers courts métrages, Tourbillons puis, Petite lumière sontsélectionnés et primés dans plusieurs festivals internationaux.

En 2001, son premier long métrage, L’Afrance, obtient le Léopard d’Argent au Festival du film de Locarno. Suivront Andalucia en 2007 avec Samir Guesmi puis Aujourd’hui avec Saul Williams, qui est sélectionné en compétition à Berlin et obtient l’Étalon d’or du FESPACO en 2013.

Félicité, son 4e long métrage sorti en 2017 remporte le grand prix du jury de la Berlinale et la même année obtient à nouveau l’Étalon d’or du FESPACO. Le film est short listé aux Oscars 2017 dans la catégorie meilleur film étranger où il représente le Sénégal. En 2018, il crée le Centre Yennenga à Dakar, centre de cinéma et d’audiovisuel.

Annemarie JACIR

Annemarie Jacir a écrit, réalisé et produit plus de seize films. Deux d’entre eux ont fait leur première mondiale dans la Sélection officielle du Festival de Cannes, un à la Berlinale et un à Venise, Locarno et Telluride. Ses trois longmétrages ont été sélectionnés pour représenter la Palestine aux Oscars. Fondatrice de la société Philistine Films, elle collabore régulièrement avec d’autres réalisateurs en tant que monteuse, scénariste et productrice.

Elle a enseigné dans les universités de Columbia, Bethlehem et Birzeit, ainsi que dans les camps de réfugiés en Palestine, au Liban et en Jordanie. En 2018, elle est invitée à rejoindre l’Académie des Oscars, et a aussi été jurée à Cannes. Elle est membre fondatrice du nouveau centre culturel Dar Yusuf Nasri Jacir for Art and Research, un espace culturel géré par des artistes à Bethlehem, sa ville natale.

 

Shahrbanoo SADAT

Née en 1990, Shahrbanoo Sadat est une réalisatrice afghane primée. Son premier longmétrage Wolf ans Sheep (2016) a été suivi de The Orphanage (2019). Wolf and Sheep a remporté le prix CICAE à la Quinzaine des Réalisateurs au festival de Cannes, où son second long-métrage a également fait sa première. Ses films ont été projetés dans de nombreux festivals internationaux comme Londres, Chicago, Locarno et Rotterdam. Shahrbanoo a été la plus jeune réalisatrice à faire partie de la Résidence de scénaristes de Cinéfondation à Cannes, elle avait 19 ans.

À lire aussi